Qu’est-ce que le développement personnel ?

Ben oui c’est quoi ? On entend parler de développement personnel à plein de sauces différentes mais de quoi ça parle exactement, qui ça concerne et à quoi ça sert ??

1.Définition

La définition la plus générale que l’on peut donner du développement personnel se résume en ces quelques mots : Travailler sur soi pour s’enrichir, s’améliorer.

Petite précision, l’enrichissement évoqué est uniquement psychologique ou spirituel mais nullement financier 😉 (Quoique …)

Ma définition du développement personnel est la suivante : c’est un ensemble de techniques et d’approches qui permettent un mieux-être physique et mental en amenant une plus grande proximité entre notre vie et nos aspirations profondes. Le but étant d’arriver à un équilibre entre nos désirs et la réalité. Ce bien-être concerne autant le corps que l’esprit car nous formons un tout indissociable.

2.Un petit peu d’histoire

Ok pour la définition mais qui a inventé le développement personnel ?

Dans les années 1920 à 1930, les psychologues Carl Gustav Jung et Alfred Adler jettent les bases du développement personnel. Bien qu’à l’époque ils n’évoquaient pas ce concept sous cette appellation.

Jung évoque un concept d’harmonisation entre le conscient et l’inconscient, ayant pour but le développement de la personnalité de l’individu.

Adler quand à lui est le fondateur de la psychologie individuelle et est à l’origine du « style de vie ». Ce concept peut se définir comme une approche personnelle de la vie et la recherche de l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle. Le bonheur quoi !

A la même époque, le bien connu Emile Coué invente la méthode Coué. Eh oui ! Ça peut prêter à sourire, mais la méthode Coué est bien une technique de développement personnel basée sur l’autosuggestion qui a fait ses preuves.

3.Pour qui ?

C’est intéressant toutes ces histoires, mais ça intéresse qui ?

Tout le monde ! Toutes les personnes de 7 à 107 ans qui ont envie de profiter de la vie pleinement, d’être heureuse, d’être en totale harmonie avec elle-même et qui on envie de vivre le plus longtemps possible et le mieux possible.

Le développement personnel n’est pas une thérapie, la personne doit être en bonne santé et être suffisamment solide pour se prendre en charge elle-même.

4.Quand ?

Le développement personnel peut se faire à n’importe quel âge.

Pour les plus jeunes, il apportera des clés et des outils pour savoir prendre les bonnes décisions, en tous le cas celles qui permettront d’être en accord avec soi-même. Il pourra peut-être éviter les mauvais choix et les impasses.

Pour les plus âgés, quelque soit le nombre d’années à vivre mieux vaut que ces années soient le plus harmonieuses possible et il n’est jamais trop tard pour agir !

Cependant, la démarche de se lancer dans le développement personnel ne se passe pas à n’importe quel moment de la vie. Il s’agit la plupart du temps d’un moment clé de notre vie, de changements importants, d’une période charnière. Il peut s’agir d’une séparation, d’un divorce, d’une perte d’emploi ou d’un décès, bref de la fin d’une période de notre vie et donc le début d’une autre.

Ce sont des périodes de questionnement, de bilan et de projection vers l’avenir. Un moment où l’on dit « STOP ! Arrêt sur image ! ». La vie s’était emballée ou avait suivi son train-train quotidien et là on s’arrête un moment, on respire, on se pose des questions, on observe et on prend du temps pour soi.

 Le développement personnel c’est une respiration !

woman-570883_640

Mon premier billet sur le développement personnel est terminé. Il m’a permis de vous montrer les prémices d’une longue série d’articles qui vous donneront les clés du mieux être. J’espère en tous les cas vous avoir donné envie de lire la suite.

Dites-moi ce que vous pensez de cet article, en me laissant un commentaire. Si des sujets particuliers (en rapport avec le développement personnel bien sûr !) vous intéressent dites-le moi également. Je répondrai à vos questions avec grand plaisir.

Bien sur quand on aime on ne compte pas, partagez l’article à l’aide du bouton j’aime !!

Tchao ! Bye bye ! Kénavo ! Yiy güneler ! Et bonne journée !

5 réflexions au sujet de « Qu’est-ce que le développement personnel ? »

  1. J’aime beaucoup la façon d’expliquer, car c’est net et précis. Çela donne envie d’aller plus loin, d’approfondir le sujet. J’attends avec impatience la suite.
    Une question toutefois. Comment arrêtons nous les pensées négatives qui tournent en boucle dans notre tête, et nous empêchent de profiter de moments de bonheur tout simples, ces pensées qui nous font voir le côté noir, en passant à côté des côtes blancs.

    • Effectivement pas facile d’arrêter les pensées négatives. Ma technique est le lâcher-prise, d’accepter que l’on ne peut pas tout contrôler. Il faut laisser couler ces idées sombres, les laisser s’échapper.
      Une bonne méthode est de fermer les yeux de visualiser ces pensées négatives, les regarder de l’extérieur comme si c’était un objet, une petite boule noire par exemple. On la regarde sous toutes les coutures, on observes ses différents reflets, on la fait tourner, on l’ausculte. Ensuite, on décide juste que cette petite boule est décidément bien petite, de plus en plus petite et que finalement elle n’a pas beaucoup d’importance, elle ne compte pas, alors on peut la laisser s’échapper comme une bulle de savon. Elle disparaît alors de notre vue ou au moins elle devenue bien plus petite.
      J’espère avoir répond à ta question mona 😉

  2. j’ai bien aimé lire cette première page …Claire et simple. J’aime beaucoup aussi le nom du site qui est très parlant …bravo. J’attends la suite avec impatience!

  3. Pour l’instant j’ai du mal avec la petite boule noire. Pour ma part, c’est un brouillard que je n’arrive pas à concentrer dans une boule. Ce qui est d’ailleurs mon problème, je suis quelqu’un de dispersée…. Comment faire!

    • Bonjour Nikita,
      Pour résoudre ton problème de dispersion je te conseille de faire de la méditation. Cela te permettra de te recentrer et d’éviter que tes pensées se dispersent et t’entraînent dans une course sans fin !
      Tu peux commencer par quelques exercices de méditation très simple en restant assise sur une chaise tout simplement dans un endroit calme où tu ne seras pas dérangée. Ferme les yeux et concentres-toi sur ta respiration, ensuite prends conscience de ta respiration de chaque inspiration et de chaque expiration. Fais ça pendant 2-3 minutes. Tes idées auront arrêtées de fuser dans tous les sens pendant 2-3 minutes ! C’est un début, il faut continuer ensuite à s’entraîner.
      Quand tu maîtriseras cette petite méditation, lorsque tes pensées recommencerons à prendre le contrôle tu t’en rendras compte et en faisant une petite méditation de 2 minutes tu pourras arrêter l’emballement de tes idées.
      J’espère avoir ré^pondu à ta question.

Laisser un commentaire